chagall-marc-1887-1985-rus-fra-les-amoureux-de-saint-paul-de-2694461-500-500-2694461

 Mon âme est une terre promise, 

Où fleurissent les jardins.

Les maisons sont en ruines.

Elles ont été détruites dès l'enfance.

Les habitants vagabondent dans l'air

A la recherche d'un logis.

 

Je souris. Le soleil brille à peine.

Ou je pleure, pluie légère

Dans la nuit.

 

Il fut un temps où deux visages

Se couvraient de rosée,

Se confondaient,

Comme le parfum d'une rose.

 

A présent, je vais droit devant

Vers un haut portail.

Là, s'élèvent les murs.

Des orages éteints y sommeillent,

Des éclairs s'y brisent.

 

֎֎ 

- Peinture de Chagall

- Extrait d'un recueil de poèmes dont je suis l'auteure

édité sur le blog : "Bleueblues.canalblog.com