Il est des lectures qui vous amènent à la croisée des chemins. Que vous regardiez d'un côté ou de l'autre , les paysages qui s'offrent à vous sont familiers, là s'écoule la poésie, plus loin s'élève la philosophie, plus bas dans la vallée se niche la psychanalyse. Les champs d'investigation sont ouverts et votre curiosité peut se promener à loisir, sans fatigue et sans effort dans un espace sans clôtures,sans bornes ni barrières. Au carrefour des expériences existentielles , dans le "ici et maintenant" , Lou vous prend par la  main et vous fait visiter des sentiers qui n'appartiennent qu'à elle, mais qu'elle  partage avec vous. Il en est ainsi lorsque vous ouvrez sa biographie "Ma Vie". Prenez une page au hasard et vous plongez dans l'univers d'un quotidien qui est le sien mais qui pourrait aussi être le vôtre, tant sa manière de décrire ses expériences  est proche de ce que vous pourriez en dire vous-même. Dans sa simplicité, elle vous donne à croire que votre vécu pourrait, comme pour elle, avoir la même force, la même profondeur, la même lucidité  sur ce que vous êtes vraiment vous-même, puissiez-vous avoir comme elle , le souci d'authenticité, sans complaisance pour les faiseurs de morale. Elle vous englobe dans ses réminiscences et ses analyses et parle avec vous en dialogue direct.  

 "Nous sommes tous poètes -dit-elle- plus que des êtres de raison.

Ce que nous sommes au sens le plus profond, en tant 

tLou

que poètes, dépasse largement ce que nous sommes devenus..."

Voilà qu'elle vous rappelle à la nécessité  de vous laisser porter par cette intuition  qui, si vous arrêtiez un instant pour l'écouter , vous ramènerait en ce lieu enfoui  de vous-même où sommeillent vos aspirations les plus secrètes , dans l'attente d'être éveillées et ramenées à la conscience. Elle s'adresse à vous sans emphase , dans un style dénué de toute préoccupation narcissique, de toute prétention littéraire, de toute imprégnation idéologique.

Personnalité hors du commun, Lou fut un pôle d'attraction pour les intellectuels qui ont marqué son époque, mais elle échappe à tous. Sa vie, elle la construit comme on construit un roman, avec des rebondissements, des expériences chaotiques, comme par exemple sa co-habitation  avec Nietzsche et Paul Ree, son mariage bland avec l'orientaliste Friedrich Carl-Andreas, sa relation maternante avec le poète Rainer Maria Rilke. Les trois hommes qui ont jalonné son existence et partagé son intimité se sont brûlé les ailes. Maladie mentale et physique de Nietsche, écartelé entre Lou fascinante de liberté et Madame X...née Nietzsche, sa soeur  et chaperon, fanatiquement conformiste, dont l'époux était acquis à la propagande antisémite. Nietsche qui, témoin de l'agonie dans la rue d'un cheval blessé, bascule définitivement dans la folie. 

Paul Ree, ami de Nietsche, se sépare de lui lorsqu'il rencontre Lou, désespéré que leur projet de vie à trois ait échoué. Il s'éloigne et meurt accidentellement en montagne. Enfin, son mari, Friedrich Carl-Andreas se transperce la poitrine avec un couteau, en la présence de Lou, communiant avec elle dans la fascination de la mort, faute de pouvoir communiquer avec elle charnellement.

Cette aventurière de la pensée et de l'amour rencontre Freud. Elle trouve en lui, un Maître. Elle ne l'appelle que Professeur Freud. Lui s'amuse de ce qui émane d'elle  de naïveté, mais passionné par son insatiable désir d'explorer les profondeurs de l'être humain. L'âme façonnée par la Russie de son enfance, elle juge inutile pour elle l'investigation méthodique de son inconscient car elle se dit "avoir grandi au sein d'un peuple qui livre spontanément sa vie intérieure". D'une sensibilité particulièrement réceptive au travail de Freud, elle adhère à sa méthode, sans s'y soumettre elle-même et s'autorise à la pratiquer sur des patients , parmi lesquels Anna Freud, la fille chérie du grand Professeur. Elle admire chez Freud l'attention intense qu'il porte à ses patients, les encourageant à exprimer leurs souffrances quelle qu'en soit la forme et quel qu'en soit le contenu. Parmi les praticiens qui gravitent autour de Freud, Lou est alors la seule femme :" Nous allons avoir une dure journée de travail, avec la différence que nous aurons un rayon de soleil parmi nous..." Discours d'introduction de Freud à l'occasion d'un Congrès.

 Aimée d'hommes illustres, Lou fréquente les bals populaires. Quant aux femmes "de  mauvaises vies" elle les trouve "intéressantes, à cause de leur naturel et de leur franc-parler". Elle considère leur activité non seulement licite mais comme profondément humaine.Elle avait ce talent  d'insuffler de l'humanité  dans les situations les plus scrabeuses  et de l'amour là où il n'y avait que violence.      

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Le film de Liliane Cavani "Au delà du Bien et du mal" 1977, avec Dominique Sanda !met le projecteur sur la relatin de Lou avec Nietsche, Paul Ree, et  Friedrich Carl-Andreas .

En mai 2017, est sorti le film "Lou Andreas-Salomé" de Cordula Kablitz-Post